Mot-clé - football

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 30 juin 2011

Regarder les demi-finales de Wimbledon, c'est possible...

Tout comme le reste des sports.

Bien sûr, en France, nous avons une chaîne cryptée pour cela : pour une "modique" somme équivalant à un bouquet satellite entier ou à un forfait internet - téléphone - tv, on vous propose en exclusivité ce contenu. Youhou, génial... Enfin presque, car les amateurs de tennis en France ne sont pas franchement gâtés. Si Roland-Garros bénéficie d'une couverture totale sur le service public, les autres tournois du Grand Chelem passent obligatoirement par le crypté ou le satellite à moins qu'un Français ne parvienne à se hisser en finale. Heureusement, des solutions existent.

Pouvoir apprécier un match d'anthologie sur gazon autrement que sur un jeu vidéo, c'est bien aussi...

Lire la suite...

vendredi 13 mai 2011

On parle de foot, mais pas trop de commémoration de l'esclavage

Le 10 mai est une date chargée en France ; et la tonton-mania de ces derniers jours a eu tendance à occulter une autre commémoration au sens historique plus intense : la célébration de l'abolition de l'esclavage.

Pendant que toute la sphère médiatique et une bonne partie du public sont scandalisées par l'affaire FFF, des faits divers bien plus préoccupants ne retiennent pas (ou pas encore) l'attention qu'ils mériteraient. Munis d'une invitation, des participants à la commémoration de l'esclavage de sont vus expulsés manu militari du Jardin du Luxembourg, à Paris, après avoir accepté de retirer leurs t-shirts "Brigade anti-négrophobie" pourtant dans le ton d'une telle manifestation. Alors que l'ordre était revenu, la situation s'est curieusement envenimée...




« Am I not a man and a brother ? », illustration du célèbre médaillon anti esclavagiste, 1787 (British Abolition Movement).


Lire la suite...

mercredi 23 juin 2010

Depuis quelques temps, le cours du rêve a considérablement augmenté en France

Cela faisait un moment que la réflexion était dans l'air du temps et qu'elle méritait d'être approfondie, épurée, éclairée, pour gagner un peu de sens.

La représentation de la France est l'image / à l'image du pays et, si elle ne caricature pas tous les Français de manière absolue, elle témoigne tout de même d'un certain état d'esprit, d'un malaise palpable et d'une morosité que rien ne saurait endiguer, pas même une compétition de sport qui, dans d'autres temps, nous a déjà rendu bien des sourires.

En fait, je m'apprêtais à tenter cette analyse ici, jusqu'à ce que je découvre cette chronique particulièrement juste et terriblement bien écrite de Stéphane Guillon... Vu qu'il s'agit du meilleur résumé possible, drôle de surcroît, difficile de faire mieux.

Lire la suite...