Mot-clé - Cecilia::Eyes

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 26 août 2011

This Will Destroy You - Tunnel Blanket

En voilà un album surprenant de la part d'un tel groupe. Non pas que l'on sentait TWDY incapable de virer de cap ou de se renouveler après avoir débuté en suivant fidèlement les traces d'Explosions In The Sky ; mais quand même, l'émancipation est manifeste. Et elle est heureuse, du moins au niveau du résultat : car l'album, lui, sonne plutôt comme un lendemain d'apocalypse.



Lire la suite...

lundi 20 décembre 2010

Cecilia::Eyes - L'interview

Il en était question il y a peu ici même avec une chronique un peu tardive de l'album Here Dead We Lie. Et, tout naturellement, l'idée d'une petite interview rétrospective de l'année a germé... Pourquoi pas un petit bilan de 2010 avec cecilia::eyes? Bonne pioche, et ce pour plusieurs raisons.

D'abord, parce que le groupe a fait preuve d'une disponibilité tout à fait remarquable. Ensuite, parce que leur album méritait bien qu'on en parle deux fois ici, par des biais différents. Enfin, parce que leurs propos rejoignent sans aucun mal la ligne de ce blog. Autant de paramètres qui relèvent un peu plus l'intérêt naturel d'une interview.

Si vous êtes en Belgique en janvier, il vous est conseillé de réserver votre soirée du 15 pour un petit concert au Botanique, à Bruxelles. Si vous êtes ailleurs, patience : ces gars-là devraient aller loin ;)

cecilia-eyes-here-dead-we-lie-cover.jpg

Lire la suite...

mercredi 8 décembre 2010

Cecilia::Eyes - Here Dead We Lie

Tout en douceur. C'est ainsi que l'on rentre dans ce troisième album de Cecilia::Eyes. Et que l'on se laisse lentement submerger, loin des immédiatetés préconisées par l'air du temps. Qu'on se le dise, il en va de la musique comme de tout ce que l'on voudrait rendre artificiellement éphémère: la mode, c'est de la merde. Et c'est pour cela qu'il ne faudra jamais écouter de tels albums au gré des tendances. C'est sûrement cela, le post-rock, une famille de sons qui ne se frottera jamais avec grand succès aux conditionnements, ce qui fait d'ailleurs tout le désespoir de son appellation, qui n'a pas été choisie par ceux qui se retrouvent dans le style.

Qu'importe l'étiquette que l'on souhaite attribuer aux Bruxellois de Cecilia::Eyes, ils méritent une oreille attentive et débarrassée de tout a priori  temporel, de toute influence de la trop néfaste hype.


cecilia-eyes-here-dead-we-lie-cover.jpg

Lire la suite...